Guizmo Lyrics – Beuhverly Hills

Yo
Yonea Willy Yonea Willy business (GP gangsters)
Wooh !

Tous les matins je la fume dans un aqua, avec mes yeux globuleux comme un poisson
Pour m’attirer elle n’a pas besoin d’un appât, elle se balade dans mes veines comme la boisson (god damn)
J’suis dans les bas fonds, elle est venue cacher sa tête dans mon caleçon
Toujours d’humeur à faire la fête avec ma skunk, poto c’est pas juste un gros pet’ c’est une passion
Et quand elle colle trop, il m’faut un grinder sinon c’est la merde pour la rouler
On a pas peur, se balade avec toute la journée, dans les vapeurs me prend pas la tête fais la tourner (fais la tourner fais la tourner !)
Oui je la fume et j’assume, j’ai toqué chez elle, elle m’a prêté sa plume
M’a donné des ailes quand j’ai donné ma thune, j’ai vu l’arc-en-ciel j’ai visité la lune (j’ai visité la lune !)
Tu me détends, accompagné d’une HK pour la descente
1 joint 5 joints 9 joints 15 joints, j’suis enfin défoncé il était temps (bordel !)
Oui je me perds dans ton nuage (oui !), quand tu me vole tous mes neurones (putain)
Et puis j’me dis que j’ai plus l’âge, mais je te donne tous mes euros

Je l’effrite je la roule je la fume, igo parce que j’aime ça
Je l’effrite je la roule je la fume, [?] parce que j’aime ça
Ma ganja, ma ganja ma ganja ma ganja (oh !)
Ma ganja, ma ganja ma ganja ma ganja

Je t’ai acheté je t’ai bicrave (oui), on t’as capté sur mon visage (oui)
Ouais tu as calmé ma rage et on a fait des voyages, je n’avais même pas besoin de visa (pas besoin pas besoin, non !)
Scotché au canapé (scotché au canapé), j’fume la fleur de cannabis (je la fume je la fume !)
J’ai pris celle du Bois-L’Abbé (j’ai pris celle du Bois-L’Abbé), je l’ai mélangée à la tise (ouhw)
Et j’vais dire à ma tasse-pé de rouler le prochain pendant qu’jcompte mes illets-bi
Elle est grasse et jamais je ne m’en lasse, elle envoie dans l’espace avec son goût d’amnésie (elle est grasse elle est grasse)
J’me suis posé des questions, j’ai trouvé les réponses dans les spliffs de beuh (dans les spliffs et dans les spliffs)
Dans des feuilles de blunt, dans des têtes de skunk, envoie moi vite le feu
Et bah oui monsieur, j’ai les yeux rouges écarlates, tu fais dodo s’tu veux goûter ma frappe
D’mande à Lolo, on a toutes les saveurs, d’la OG Kush qu’a le goût des bananes
Contre un billet bleu, t’aura deux grammes de verte (deux)
Fais un bisou au ton-car (fais un bisou fais un bisou), pour tout mon Val-de-zeb (94 !)

Je l’éffrite je la roule je la fume, igo parce que j’aime ça
Je l’effrite je la roule je la fume, [?] parce que j’aime ça
Ma ganja, ma ganja ma ganja ma ganja (oh !)
Ma ganja, ma ganja ma ganja ma ganja
Je l’éffrite je la roule je la fume, igo parce que j’aime ça
Je l’effrite je la roule je la fume, [?] parce que j’aime ça
Ma ganja, ma ganja ma ganja ma ganja (oh !)
Ma ganja, ma ganja ma ganja ma ganja

J’aime la fumer, ma ganja ganja ganja oh
J’aime la fumer, ma ganja ganja ganja
J’aime la fumer, ma ganja ganja ganja oh (Willy Yonea Yonea business)
J’aime la fumer, ma ganja ganja ganja